Saint-Tropez : Enquête publique « Cave coopérative »

Accueil  »  A propos de Saint-Tropez  »  Saint-Tropez : Enquête publique « Cave coopérative »
28 Oct 2014 Commentaires fermés sur Saint-Tropez : Enquête publique « Cave coopérative »

Remarques et avis de Jean-Michel Couve, Marie-Paule Pelepol, Michel Mède et Marie-Christine Hamel, membres du groupe d’opposition du Conseil Municipal de Saint-Tropez à propos du dossier :

«  Relocalisation de la cave coopérative (route des plages) et reconversion de son site actuel » soumis à enquête publique.

                                                                         

 

1)      Remarques d’intérêt général :

Le projet de réalisation de 20 logements supplémentaires sur le site de l’actuelle cave coopérative vient encore aggraver les fâcheuses conséquences d’une urbanisation très excessive et contre nature générée par les programmes de promotion immobilière engagés sur les terrains du Couvent, des Lices et de l’ex-Hôpital.

 

En effet, la construction en cours de 270 logements augure l’accueil de 810  habitants supplémentaires (cf. Insee). Auxquels, s’ajouteront les prochains résidents du projet susvisé.

Au total pour ne parler que de l’habitat, au moins 850 habitants de plus dans ce quartier particulièrement sensible des entrées Sud et Est du village (soit presque 20% de la population actuelle).

 

Une telle politique d’urbanisation galopante et concentrée sur un quartier du Centre-ville déjà soumis à de fortes contraintes en terme de fréquentation et de circulation (cf. les périodes estivales) se révèlera très préjudiciable à la sécurité, à la qualité de vie et aux activités du Centre-ville.

 

Il ne s’agit plus, comme écrit dans le document de présentation, d’une opération de renouvellement urbain requalifiante de cette entrée de ville mais d’une opération de promotion immobilière dénaturant cette entrée de ville.

 

 

La réalisation de logements sociaux et logements pour actifs constitue, certes, une nécessité pour la commune mais il ne fallait pas les concentrer exclusivement sur cet espace circonscrit du territoire communal.

Le « Schéma de Cohérence Territoriale » approuvé en 2006 prescrivait, d’ailleurs, la réalisation de certains programmes immobiliers dédiés en concertation avec les communes de Ramatuelle et Gassin et en répartition sur les trois territoires.

Cette orientation du SCoT n’a pas été respectée.

 

 

2)      Relocalisation de la cave coopérative ;

 

–          Le règlement du PLU approuvé le 27/06/2013 prévoyait, en secteur UD2, l’interdiction de nouvelles constructions destinées à :

  • Hôtellerie
  • Commerces
  • Industrie
  • Entrepôts.

 

–          Cette disposition est modifiée : ne sont plus interdites que les constructions destinées à l’hôtellerie et à l’industrie.

–          Est-ce à dire que, dans l’ensemble de la zone UD2 (52,69 ha) les commerces et entrepôts seront désormais autorisés ?

 

 

–          Une telle mesure constituerait un risque majeur de dénaturation de ces territoires.

–          Nous sommes totalement opposés à ce projet et demandons qu’il soit corrigé dans ce sens.

 

 

 

3)      Reconversion du site actuel :

–          « Contexte » :

  • Pour une bonne information des citoyens il aurait été souhaitable d’apporter quelques précisions sur la future maîtrise d’ouvrage de cette nouvelle opération de promotion immobilière.

 

–          « Synthèse de la procédure » :

  • Le document présenté à l’enquête publique ne mentionne pas le résultat et/ou les conclusions de l’étape 2 (examen conjoint avec les personnes physiques associées), ni de l’étape 3 (consultation de l’autorité environnementale) et ne comprend pas « le bilan de la concertation ».

 

 

Nous sollicitons du Commissaire-enquêteur une attention particulière à ces remarques et du Maire que des précisions voire des corrections soient apportées à ce projet.